Virtualisation

La virtualisation de serveurs est un ensemble de techniques et d’outils permettant de faire tourner plusieurs systèmes d’exploitation sur un même serveur physique.

Le principe de la virtualisation est donc un principe de partage : les différents systèmes d’exploitation se partagent les ressources du serveur.

Pour être utile de manière opérationnelle, la virtualisation doit respecter deux principes fondamentaux : le cloisonnement (chaque système d’exploitation a un fonctionnement indépendant, et ne peut interférer avec les autres en aucune manière) et la transparence (le fait de fonctionner en mode virtualisé ne change rien au fonctionnement du système d’exploitation et à fortiori des applications).

KVM

Site

https://www.linux-kvm.org

Porteur

une communauté

Licence

GPL

KVM est une solution de virtualisation complète basée sur Linux datant de 2005. KVM est un fork de QEMU. Parfois, le code source des deux produits est resynchronisé.

Intégré au noyau Linux (depuis la version 2.6.2), KVM est capable d’exécuter des systèmes virtuels sous tous les OS courants en simulant un matériel standardisé, et supporte des fonctions avancées telles que la migration et l’inspection en profondeur de l’état de la VM.

QEMU

Site

https://www.qemu.org

Porteur

une communauté

Licence

GPL

QEMU est un émulateur de système libre développé à l’origine par Fabrice Bellard et à présent étendu par une large communauté de contributeurs.

QEMU fonctionne sur les plateformes x86, x64, PPC, Sparc et ARM et fonctionne sous les systèmes d’exploitation Linux, FreeBSD, NetBSD, OpenBSD, Mac OS X, Unix et Microsoft Windows. Il sait émuler des systèmes à base de processeurs x86, PowerPC, ARM et SPARC. Du fait de sa versatilité, il est souvent utilisé dans le cadre de travaux de recherche et développement.

Utilisé conjointement à KVM, il permet de virtualiser un système x86 au-dessus d’un processeur x86 avec une perte de performance minimale.

Xen

Site

https://www.xen.org

Porteur

un éditeur (Citrix)

Licence

GPL

Xen est un hyperviseur gérant la paravirtualisation. Le projet est né en 2003 sous la forme d’un projet de recherche de l’université de Cambridge au Royaume-Uni.

La paravirtualisation désigne la capacité pour un système de virtualisation à interagir avec les systèmes virtualisés. Les machines virtuelles sont ainsi plus performantes, et mieux administrables. Xen est issu d’un projet de recherche universitaire, et fait désormais partie du noyau Linux. Une version entreprise et le support associé est proposée par Citrix.

OpenVZ

Site

https://www.openvz.org

Porteur

une communauté

Licence

GPL v2

OpenVZ est une solution de virtualisation légère pour Linux créée en 2005.

Comme toute solution de virtualisation légère, il n’est possible d’exécuter que des systèmes Linux au sein d’OpenVZ. En contre-partie les performances obtenues sont bien plus proches des performances natives que tout autre type de virtualisation, en particulier pour les entrées-sorties, ainsi qu’une consommation de mémoire réduite. OpenVZ est principalement utilisée dans les environnements de développement et de tests, où il n’est pas rare d’avoir plusieurs dizaines de systèmes sur un même hôte.

Oracle VirtualBox

Site

https://www.virtualbox.org

Porteur

un éditeur (Oracle)

Licence

GPL v2

VirtualBox est une solution de virtualisation, créée en 2007 et destinée aux postes de travail.

VirtualBox supporte un grand nombre de systèmes d’exploitation invités, et dispose de fonctionnalités d’interaction avec ces systèmes : partage de fichiers, intégration du pointeur de souris, fusion du bureau avec le bureau hôte. Certaines options, telles le partage des périphériques USB, peuvent être ajoutées sous forme de plugins propriétaires.